a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
news
  • news

    Le syndicat des fabricants de cheminée éthanol contre attaque

    26 mars 2009
    image Chemin__e_Alfra_-_gamme_JULIUS_49cb95b3792bd.jpg
    Infos utiles

    Le Syndicat des fabricants, distributeurs et importateurs d’appareils fonctionnant à l’alcool (SAFA) contre attaque après la campagne contre les cheminées à l’éthanol menée par la Commission de sécurité des consommateurs (CSC) et l’UFC Que Choisir. Une campagne qui déplorait la « dangerosité » de ces appareils, que ce soit au niveau des risques d’incendie ou celui des possibilités d’intoxication au monoxyde de carbone.

    Le SAFA parle carrément d’une « campagne de diabolisation » qui a « jeté l’anathème sur l’ensemble des professionnels impliqués sur ce marché ». Et le SAFA de déplorer la « mise en péril de nombreuses entreprises et de nombreux licenciements, fortement préjudiciables en période de crise ».

    Le SAFA déplore ainsi que « les efforts des professionnels de l’éthanol ne soient pas suffisamment reconnus par les pouvoirs publics, la plupart des fabricants ayant mis en place des mesures préventives à l’utilisation de ces produits, particulièrement en améliorant la formation des revendeurs et l’information donnée au consommateur ». Mais aussi « que les travaux menés depuis plus d’une année dans la cadre de la commission AFNOR soient déjugés si fortement par cette communication non contrôlée ». Et enfin « que cette communication ait contribué à une profonde modification du projet de norme qui était pratiquement abouti à fin 2008 ».

    Le SAFA reprend certains points soulevés par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, comme par exemple, « utiliser l’appareil dans une pièce normalement ventilée ou ne remplir de combustible le foyer, quel lorsque le feu est éteint et les cuves froides ». Idem pour la CSC qui signalait dans son rapport « qu’aucun recueil accidentologique n’avait été publié en France ou à l’étranger sur des accidents de brûlure ou d’intoxication provoqués par les foyers à l’éthanol ». Ou encore que « les foyers à l’éthanol circulant déjà librement en Europe, rien ne permettrait aujourd’hui de justifier auprès des autorités européennes la prise de mesures visant à restreindre la commercialisation en France ». De son côté, le syndicat rappelle que le Laboratoire national de métrologie et d’essais avait montré que les émanations de monoxyde de carbone peuvent rester faibles : « les essais ont porté sur la mesure des émanations du CO neutre lors de la combustion. Les résultats obtenus sont bien plus bas que la valeur maximale de 50 ppm spécifiée dans le projet de norme entre 14 ppm et 16 ppm. … Ces essais permettent de conclure que le procédé de dénaturation a peu d’impact sur les émanations de CO neutre. En revanche, la conception et la géométrie du brûleur ont une influence importante sur les produits de la combustion ».

    En conséquence le syndicat rappelle certaines consignes d’utilisation, notamment « utiliser l’appareil dans une pièce normalement ventilée, ne remplir de combustible le foyier, que lorsque le feu est éteint et les cuves froides » et surtout que ces appareils ne doivent en aucun cas être « vendus comme de simples appareils de chauffage, même s’ils développent bien sûr de la chaleur ». Le feu de la polémique n’est pas prêt d’être étouffé…

    KS

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages