a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
news
  • news

    La FFC stigmatise les objectifs du Grenelle de l'environnement

    02 oct. 2008

    On savait que les objectifs du Grenelle de l’environnement étaient ambitieux. On sait désormais qu’ils sont difficilement tenables. Tout au moins pour la FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles) qui ne remet pas en cause le sens du Grenelle, mais « l’utilisation de ses conclusions dans différents projets de loi qui s’accumulent et qui s’avère beaucoup plus discutable ». Dans la ligne de mire des constructeurs, les normes « Bâtiment basse consommation » et « Bâtiment à énergie positive ». Concrètement, la norme Bâtiment basse consommation s’applique à toutes les constructions neuves faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2012 et oblige les constructeurs à bâtir des maisons consommant moins de 50 kWh/m2.an.

    La norme Bâtiment à énergie positive, est, quant à elle, encore plus exigeante, car elle demande à ce que la consommation d’énergie des bâtiments soit inférieure à la quantité d’énergie qu’ils produisent à partir d’énergies renouvelables. Des maisons passives en série en somme… Sauf que les constructeurs ont jusque 2020 pour rentrer dans les clous.


    1/4 des gaz à effets de serre vient du secteur du bâtiment


    Pour la FFC, la mise en œuvre de telles mesures pourrait occasionner un surcoût de « 10 à 15 % ». Dans ces conditions, assure Maurice Penaruiz, président de la FFC, « le risque est grand que les Français restent dans leurs logements actuels, car ils n’auront pas la possibilité financière d’’en changer ». Accusé de contribuer pour près d’un quart aux émissions des gaz à effet de serre lors du Grenelle, le secteur du bâtiment se défend en affirmant que « faire porter le chapeau au Bâtiment qui est vital dans l’économie du pays et permet de répondre aux désirs des Français d’accéder à la propriété n’est pas opportun, alors même que le secteur connaît des difficultés : les chiffres de demandes de permis de construire ont baissé de 20 % sur un an, tandis que les ventes de logements neufs chutaient de 27,9 % ».

    La FFC réclame donc du temps pour « concevoir des produits et systèmes adaptés et performants afin de répondre à la nécessité d’économie d’énergie ». Des revendications qui posent questions alors que de plus en plus de constructeurs lancent de nouveaux modèles de maisons basse consommation. Un peu plus cher à l’achat certes, mais dont la rentabilité est tout de même avérée à plus ou moins long terme…


    KS

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages